Sécurité Informatique au cœur de l’innovation

Actualité

Contexte

Le Loria place la sécurité informatique au cœur de ses activités de recherche, avec de nombreux chercheurs spécialisés dans cette thématique, des start-ups et projets de valorisation, des formations pour les étudiants et une plateforme d’expérimentation unique : le Laboratoire de Haute Sécurité.

Les enjeux principaux sont abordés dans plusieurs axes de recherche : l’analyse de protocoles de sécurité, la sûreté logicielle, la cryptographie et la cryptanalyse, les programmes malveillants, la protection des données, la sécurité réseau …

Le Loria compte ainsi sur l’expertise de plusieurs de ses équipes pour relever les défis de la cybersécurité : Caramba, Carbone, Coast, Resist, Pesto, Types et Mosel-Veridis

Les membres du laboratoire sont par ailleurs engagés dans de nombreuses structures, notamment au sein du conseil scientifique de l’ANSSI et du GDR Sécurité Informatique du CNRS.

Des collaborations internationales

0
PARTENAIRES
Projet Concordia

Concordia :
projet européen qui a pour objectif de structurer les compétences européennes en cybersécurité pour la recherche et l’innovation à l’horizon 2023

0
PAYS MEMBRES

Riche de 52 partenaires (formation, recherche, industrie) de 19 pays membres, il couvre un large spectre de la sécurité informatique : sécurité des appareils, des réseaux, des systèmes, des données et des utilisateurs.

PROJETS

Le 20 janvier 2020, un accord a été signé entre le CISPA (Helmholtz Center for Information Security, Saarland) et l’Université de Lorraine. Son objectif : renforcer les collaborations en mztière de recherche, ainsi que le transfert et l’innovation entre les deux pays, en s’appuyant sur une coopération réussie de plus de 25 ans entre le Loria et le CISPA.

Les sondes darknet et les moteurs de visualisation de NICTER, l’outil du NICT (National Institute of Information and Communications Technology) ont été mises en place au Laboratoire de Haute Sécurité pour mener des travaux conjoints sur les malwares.

L’Université de Lorraine et le JAIST (Japan Advances Institute of Science and Technology) ont signé un MoU (Memorandum of Understanding) dans le cadre du jumelage entre Nancy et Kanazawa, pour renforcer les synergies entre les deux laboratoires.

Le Laboratoire de Haute Sécurité (LHS) a pour vocation d’accueillir des travaux de recherche déterminants pour sécuriser les réseaux, les échanges sur Internet et les équipements de télécommunications associés. Ce premier laboratoire de recherche académique en Europe est destiné à 3 grands domaines d’expertise : la virologie, l’analyse et la protection du réseau et la détection des vulnérabilités dans les systèmes communicants.

Voir le reportage FR3

Renforcer la confiance des citoyens dans le numérique

Coordonné par le Loria, le projet IMPACT LUE DigiTrust s’articule autour de 4 axes de recherche contribuant à :

  • Renforcer la sécurité des systèmes cyberphysiques (usine du futur, transport, hôpitaux, fournisseurs d’énergie…)
  • Assurer la sécurité des équipements de ces systèmes,
  • Garantir la sécurité des réseaux
  • Préserver la confiance et les systèmes de réputation dans les réseaux sociaux

EN SAVOIR +

  • Une Chaire IA pour Steve Kremer sur la vérification de l’absence de failles dans les protocoles cryptographiques
  • Une ERC consolidator grant pour Steve Kremer pour ses travaux sur la spécification et la vérification formelle de nouvelles propriétés de sécurité
  • Une ERC starting grant pour Véronique Cortier pour ses travaux sur la vérification automatique de programmes
  • IUF de JYM
  • Rapid DGA sur l’analyse de programmes malveillants

⇒ Lire les articles : 

Former les futurs experts en cybersécurité 

Retrouvez ici les axes transverses du Loria :

Santé Numérique
Sécurité informatique
Robotique
E-éducation

Logo du CNRS

Logo d'Inria

Logo Université de Lorraine